Personnes Agées

Allocation Personnalisée d’AutonomieMains agées

L’A.P.A qui a le caractère d’une prestation en nature

(aide ménagère, téléassistance, portage de repas, couches …)

s’adresse à toute personne de 60 ans et plus ayant perdue

son autonomie.

Son montant est fixé selon un barème national. Il est modulé

selon le degré de dépendance du demandeur et le niveau

de ses ressources.

L’A.P.A n’est pas récupérable sur la succession du bénéficiaire.

Le C.C.A.S tient à votre disposition les imprimés d’A.P.A.

Procédure après acceptation du dossier, il vous sera remis :

-       Un devis

-       Une fiche de liaison

-       Un livret d’accueil

-       Une charte des droits et libertés

-       Un règlement de fonctionnement

-       Un contrat de prise en charge

Aide à compléter les imprimés

Le Personnel du C.C.A.S se tient à votre disposition

pour tout renseignement ou pour vous aider à constituer

divers dossiers.

N’hésitez pas à nous contacter ou vous déplacer.

Nous tenons également à votre disposition différents imprimés

tels que :

allocation logement (C.A.F)

dossiers MDPH (Maison départementale pour les personnes

handicapées anciennement COTOREP (carte d’invalidité, carte station

debout pénible etc…)

dossier de surendettement

Un bénévole à la retraite qui faisait
partie de la commission départementale de la Banque de France reçoit et instruit
les demandes de surendettement au sein du C.C.A.S d’Auriol.

Il assure le suivi des demandes et
transmet des conseils personnalisés.

Les aides exceptionnelles

Si vous rencontrez des difficultés ponctuelles, le C.C.A.S est à votre

écoute. Vous devrez constituer un dossier dans nos services accompagné

de justificatifs obligatoires.

L’attribution de ces aides facultatives est décidée par une commission

mensuelle.

 

Les aides chauffage

 Chaque année, au mois de novembre, le C.C.A.S alloue

aux personnes âgées une participation aux frais de chauffage

de 80€.

Les conditions à remplir pour bénéficier de cette aide sont :

être âgé de plus de 65 ans et ne pas dépasser les ressources

mensuelles de 742€ pour une personne seule et 1 181€ pour

un ménage.

Les pièces à fournir sont :

Avis de non imposition

Justificatifs de ressources des 3 derniers mois

Les inscriptions sont prises au C.C.A.S à la date mentionnée

dans les journaux ou affichée au C.C.A.S.

 

Ä Allocation compensatrice pour les personnes âgées de moins de 60 ans

Ä Cadeaux de fin d’année (inscriptions au C.C.A.S au début du mois

de décembre) pour les personnes non inscrites à l’Entraide.

Le Plan canicule

Après les évènements survenus dans notre pays lors de la canicule

de l’été 2003, la loi du 30 juin 2004 confie aux Maires la charge de

recenser les personnes âgées et les personnes handicapées isolées à leur domicile,

ceci en prévention de risques climatiques exceptionnels.

Cette démarche d’inscription basée sur le volontariat, a pour objectif de

favoriser l’intervention des services sociaux et sanitaires auprès des personnes

inscrites, en cas de déclenchement par le Préfet du plan départemental d’alerte et

d’urgence.

Ce plan départemental est déclenché en fonction de l’évolution de la situation

météorologique et de la situation sanitaire (hospitalisations, décès…)

Toute personne qui souhaiterait s’inscrire sur ce registre est invitée à prendre

contact avec Sylvie RESPLENDIN, Directrice du C.C.A.S ou Michelle FELZEN,

Responsable de l’Espace Séniors, agents habilités.

La maltraitance

 La maltraitance dont les personnes âgées et les personnes handicapées peuvent être victime

est un phénomène complexe.

La notion de maltraitance renvoie une diversité de situations allant de la négligence à la violence.

Elle correspond le plus souvent à une succession de petits actes qui, réunis, créent les conditions

de l’isolement et de la souffrance des personnes.

Quelques exemples de maltraitance :

-       Brutalité, sévices

-       Infantilisation, humiliation

-       Abus de confiance

-       Défaut de soins

-       Privation ou violation de droits

Chacun d’entre nous peut y être confronté dans son environnement familial, privé ou professionnel.

La maltraitance peut exister à domicile ou en établissement.

Elle doit être combattue avec détermination pour protéger toutes celles et tous ceux, en situation de fragilité, qui ne peuvent se défendre.

Des professionnels vous écoutent, vous orientent, vous soutiennent au numéro national d’appel   3977